Archives

now browsing by author

 

Big Data vs Business Intelligence : quelles différences ?

Big data versus business intelligence

Le Big Data et la Business Intelligence font partie des nouveaux enjeux technologiques industriels majeurs. Ces deux expressions sont pourtant souvent confondues et laissent perplexe de nombreux cadres supérieurs. C’est pourquoi il est important de bien les différencier pour entamer une transformation numérique optimale. Voyons, dans cet article, la différence entre Big Data et Business Intelligence.

Read the rest of this page »

Les bacs à bec, ces outils de rangement très pratiques aux industries

L’optimisation du stock de marchandises demande une certaine méthodologie et beaucoup de rigueurs. Il est difficile d’imaginer un atelier sans un minimum de rangement ou de préparatifs. Ainsi, s’il existe des gardes meubles pour stocker les objets de gros volume et la marchandises, il est aussi très important de prévoir un espace bien défini pour chaque petits objets (clous, pinces, ou autres outils de bricolage). A ce titre les bacs à becs sont probablement une des meilleures solutions qui soient pour “rayonner dans vos rayons”. Retour sur un objet souvent passé inaperçu, mais pourtant très utile.

Bac à bec : définition et généralités

Le bac à bec est une caisse de rangement qui tient son nom à sa forme particulière, qui rappelle (avec un peu d’imagination..) à celle d’un oiseau. C’est un des outils de rangement les plus utilisés pour effectuer des opérations de rangement, de picking ou de rayonnage. Les utilisations du bac à bec sont nombreuses et les contextes très variés.

A lire aussi : Stockage œuvre art : une logistique toute particulière

Voici quelques exemples courants :

  • Ranger MIEUX : Les bacs à becs sont souvent utilisés dans l’industrie pour effectuer le rangement d’un atelier, d’un garage ou d’un espace de stockage. Ils permettent de classer les petites pièces très facilement, ce qui optimise grandement le temps passé à rechercher chaque marchandise. Ils constituent donc une solution efficace pour ranger vos espaces.
  • Pour le rayonnage de petits produits : on utilise souvent les bacs à becs pour mettre en rayons des petits produits. Vous verrez très souvent dans les grands magasins type brico dépôt, des bacs à becs muraux pour exposer des petits ustensiles de bricolages comme des vis, des clous ou autres ustensiles..

types de bac à becs (source Google images)

Les types de bacs à bec pour l’industrie

Il existe différents types de bacs à becs pour l’industrie. Voici quelques exemples très communs que vous pouvez trouver chez tout bon revendeur d’outillage. Consultez la gamme de bacs à bec de Cegequip.fr

  • bac à bec plastique : comme les palox, les bacs à becs en plastique ont l’avantage d’être assez légers, plutôt souple et très bon marché. Ils sont très utiles pour le travail en zone humide, car le plastique résiste très bien à l’humidité.
  • bac à bec carton :  choisir un bac à bac en carton, c’est faire le choix d’un produit recyclable avec une faible empreinte écologique. Le carton est très léger et très abordable. Il supporte mal l’humidité et peut attirer certains types de champignons dans les zones froides et sombres. C’est un bon compromis pour une zone de stockage temporaire et bien aérée.
  • bac à bec métallique : la structure du bac à bec en métal lui assure une solidité et une rigidité absolue. C’est un outil de rangement fait pour durer de nombreuses années et qui ne nécessite que peu d’entretien.
  • bac à bec en polypropylène : ce modèle de bac est conçu pour sa praticité est demeure une belle alternative au plastique. Léger et facilement manipulable, le polypropylène assure une durée de vie plus qu’honorable pour un prix très accessible.

Les autres configurations de bacs à becs ?

Il existe aussi d’autres configurations pour faciliter le rangement de vos espaces industriels et vos magasins. Les bacs à bacs empilables sont un bon exemple de produits qui vous aident à gagner de la place sans investir dans des armoires ou des racks de rangement.

D’autres systèmes de bacs à becs à combinaison murale vous permettent de les fixer directement aux murs de l’atelier. C’est un format très utilisé dans la grande distribution pour la vente de petits outils de bricolage à l’unité.

Les différents formats de bacs à bec

Il existe différents formats de bacs à becs. Un des plus utilisés reste le format Européen qui permet d’assurer une grande compatibilité de dimensions avec d’autres boîtes ou accessoires de rangements. A l’heure ou j’écris ces lignes, nous n’avons pas trouvé de de textes européens légiférant sur la dimensions de bacs à becs de rangement pour l’industrie ou le commerce.

Voici cependant quelques formats courant à retrouver dans le commerce.

  • bac à bec 1l à 7l: très pratique pour ranger des petits accessoires et facilement déplaçable. Le format 1L est une alternative que l’on retrouve dans tous les ateliers.
  • bac à bec 10l à 15l : un gros volume pour stocker des affaires souvent lourdes. Le format 10L est assez solide. Pensez à le prendre en polypropylène pour plus d’efficacité
  • bac à bec 30l et + : ces volumes sont à positionner sur le sol. Il n’est pas recommandé de les accrocher pour éviter les risques d’accidents. Très rigides et solides.

Ainsi, les bacs à becs sont des objets que chaque industriel connaît. Ils demeurent un indispensable pour le rangement et reste un bon investissement à prix très compétitifs pour mieux ranger ses zones de stockage.

Comment est utilisé un extracteur de fumée industrielle ?

Les applications et activités des secteurs industriels conduisent dans la majorité des cas à la production de toute sorte de particules nocives et autres fumées qui représentent un danger aussi bien pour les ouvriers sur place que pour la structure d’accueil en elle-même. Dans ce registre, plusieurs entreprises se sont impliquées afin de mettre en place des systèmes spécifiques qui permettent de gérer ces émanations. Nous exposons ici les particularités des extracteurs de fumée industrielle conçus dans ce cadre.

Read the rest of this page »

Quelles sont les procédures d’aspiration de fumée industrielle ?

Les travailleurs en milieux industriels comme les soudeurs s’exposent à plusieurs risques en étant constamment livrés à des substances toxiques et dangereuses comme les fumées qui s’échappent de leurs activités. Les entreprises et domaines de l’industrie qui peuvent impliquer ce type de dangers vont donc opter pour un système d’aspiration des fumées de soudure.

Nous verrons dans cet article, quels sont ses modules, sur quels concepts il repose et comment il fonctionne dans des environnements spécifiques.


Retour sur les différents systèmes d’aspiration de fumée industrielle

Pour commencer, il sera utile de préciser que la fumée de soudure industrielle peut avoir des impacts très importants sur la santé du travailleurs. Comme l’indique le site atousante.com [1], la composition des différentes fumée industrielles comporte certains facteurs ayant plus ou moins d’impact comme :

  • Le type des matériaux ,
  • La quantité de fumée déployée ,
  • La taille de l’espace de travail ,
  • L’ampleur des activités de soudure.

Dans cette optique, les professionnels du secteur ont pris l’initiative de proposer des solutions qui s’adaptent à tous les types de situations avec des aspirateurs de fumée de soudage mobiles, fixes, centralisés ou encore des modules personnalisés. Certains de ces systèmes vont s’occuper de contrôler le débit de fumée produite tandis que d’autres se contentent de l’atténuer, voire de la rediriger.

vidéo sur les aspirateurs de fumée de soudage

Le procédé va concerner tous les types de productions impliquant de la soudure allant de la MIG à la GMAW en passant par le FCAW. Concernant les systèmes en eux-mêmes, il sera également possible de trouver plusieurs modèles avec, par exemple, des pistolets à captation, des microcapteurs, des buses amovibles aimantées ou plus de simples bras d’aspiration de fumée de soudure.

Différents modèles de hottes pour différentes applications

Il existe toute sortes de produits d’aspirations industrielles pour aider à l’extraction des vapeurs toxiques d’une industrie. Ces technologies varient en fonction de la découpe, du type et du volume de matières à découper

Application en découpe thermique

Les modèles de découpes thermiques sont des procédés qui utilisent différentes applications techniques comme l’oxycombustion ou le découpage laser qui vont participer à engendrer des particules toxiques dont de la fumée de soudure. Les solutions appliquées dans ce cadre relèvent généralement d’une évacuation basique à travers des grilles spéciales installées sur des tables en hauteur. Il est également possible de trouver des modèles de hottes supérieures ou de filtres.

Modèles pour soudure automatisée

La soudure semi-auto ou totalement automatisée concerne essentiellement les commandes de très haute précision et se trouve être réalisée par des bras robotisés dans la majeure partie des cas. Ce modèle d’applications comprend également une filtration de la fumée de soudure qui sera, elle aussi, différente des procédures habituelles. Les principaux fabricants vont se baser ici sur des modules de hottes à torche.

Eaux Industrielles : Comment les traiter et les assainir ?

Techniques d’aspiration des fumées industrielles à la source

On parle d’aspiration à la source pour désigner la méthode de récupération et de traitement de la fumée de soudure la plus efficace. Le type de modèle utilisé va dépendre ici du point source de l’émission de la fumée, de la disposition du réseau d’évacuation ainsi que des fréquences de production des fumées. On dénombre jusqu’à cinq principaux systèmes à ce niveau-là avec en premier l’aspiration directe via la torche de soudure, l’utilisation de bras d’aspiration, les filtres mobiles et centralisés, les tables de soudage préinstallées et enfin les systèmes d’aspiration conçus pour les structures robotisées.

Disponibilité et tarifs des méthodes d’aspiration de fumée industrielle

Les variantes de systèmes d’aspiration de fumée les plus populaires sont globalement celles des bras aspirateurs qui sont disponibles en plusieurs tailles, formats et matériaux. Il s’agit également des versions qui disposent du plus grand nombre de modèles. Il est possible de trouver un aspirateur de fumée de soudure à des prix qui varient beaucoup allant des bras d’aspiration classiques à partir de 2 000 euros jusqu’aux systèmes les plus complexes à plusieurs dizaines de milliers d’euros en passant par des filtres et autres extracteurs en tout genre.

SOURCES

[1] composition fumée industrielle soudure : https://www.atousante.com/actualites/toxicite-fumees-soudage/

Tampon textile professionnel : ce qu’il faut savoir sur l’impression sur tissu

Le tampon textile professionnel (ou tampon pour tissu) est un accessoire très utilisé pour l’impression de tee-shirts personnalisés ou autres supports publicitaires en textiles . Il existe différentes manières d’imprimer sur du textile, mais le tampon pour tissu reste de loin une des solutions les plus simples, les plus abordables et les plus populaires. Cependant, cette méthode de fabrication ne reste pas sans poser quelques questions comme le choix de l’encre ou du type de tissu pour obtenir un beau rendu. 

Read the rest of this page »

Pourquoi investir dans une machine à laver industrielle ?

Une entreprise qui fournit des vêtements de travail ou des uniformes à son personnel ou qui utilise toutes sortes de tissus lavables dans le cadre de son activité, a souvent besoin d’investir dans une machine à laver industrielle. C’est le cas, par exemple, des hôpitaux, des laboratoires, des industries lourdes ou de l’hôtellerie-restauration de grande capacité, entre autres. 

Read the rest of this page »

Sécurité d’entreprise : pensez au destructeur de documents !

Si vous avez des responsabilités professionnelles au sein d’une entreprise ou bien en tant qu’entrepreneur, la protection de vos données doit être une de vos préoccupations majeures. Cela passe bien sûr par de bonnes pratiques d’utilisation d’internet pour éviter tout risque de piratage, mais vous devez aussi apporter une vigilance maximale à vos documents papier. Nous vous expliquons aujourd’hui pourquoi avoir un destructeur de documents professionnel est indispensable au sein de son industrie.


Pour se prémunir d’un vol d’identité

Il s’agit en réalité d’un risque vieux comme le monde. Les documents imprimés lors d’un usage professionnel sont souvent importants et confidentiels. Depuis que le papier existe, le risque de se faire subtiliser des données confidentielles à toujours été une pratique courante.

Imaginez à quel point il serait facile pour une personne malintentionnée de voler l’identité d’une personne rien qu’en fouillant les poubelles de l’entreprise ou elle travaille. Dans une entreprise, il est en effet très courant de devoir imprimer des pièces d’identité, des contrats de travail, des fiches de paie et toutes sortes de documents très personnels. En subtilisant de type de documents, il peut être ensuite facile pour un escroc d’ouvrir des comptes en banque ou bien de souscrire des emprunts bancaires au nom de la personne usurpée. Au vu du niveau de nuisance risqué, il est donc important de redoubler de vigilance. Il est donc impératif d’utiliser un destructeur de documents pour protéger l’intégrité de toutes les personnes travaillant au sein de l’entreprise. En déchiquetant le papier avec une broyeuse, vous aurez l’assurance que les documents détruits ne seront plus jamais exploitables par qui que ce soit.

Le management agile est-il la clé de voûte de l’industrie digitalisée ?

Pour vous protéger de la concurrence

Lorsqu’on travaille dans un secteur concurrentiel, la confidentialité de certains documents est un enjeu plus que majeur. Certains documents peuvent valoir de l’or s’ils tombaient dans les mains de vos concurrents. Brevets, contrats clients, contrats fournisseurs, plan marketing sont autant de documents que vous ne voulez pas voir fuiter chez vos concurrents. L’intelligence économique est quelque chose de bien réel et les grandes entreprises du CAC 40 possèdent toutes des équipes dont la mission est de collecter les données les plus sensibles de leurs concurrents. Ne faites pas l’erreur de penser que cela ne concerne que les multinationales et les grosses entreprises. Cela peut aussi se produire à des échelles beaucoup plus petites et c’est donc la raison pour laquelle un destructeur de documents s’avère être quelque chose de judicieux, peu importe la taille de son entreprise et son secteur d’activité. En détruisant vos papiers vous éviterez que vos concurrents puissent obtenir des informations sensibles au sujet de votre activité.

Papier déchiqueté par un destructeur de documents professionnel

Pour protéger vos clients

Vos clients vous font confiance et entretiennent de bonnes relations avec vous. Mais qu’arriverait-il si des données confidentielles les concernant venaient à fuiter de votre entreprise ? Peut-être que dans une telle situation, certains clients pourraient prendre leurs distances avec vous et que vous pourriez perdre de précieux partenariats. Afin d’éviter que cette situation ne se produise et afin de préserver la bonne entente avec vos clients, il est donc primordial de leur montrer que vous êtes une entreprise digne de confiance et que vous ne prenez pas à la légère la sécurité et la confidentialité de leurs données. Utiliser une broyeuse de documents permettra donc de rassurer vos clients et de vous prémunir du risque de leur causer du tort à cause de documents égarés ou subtilisés. Les clients sont sans aucun doute ce qu’il y a de plus précieux au sein d’une entreprise. 

Le leasing industriel pour un gérer votre parc de machines

Quel niveau de sécurité d’un destructeur de document professionnel ?

Comme nous venons de le voir, les motivations pour s’équiper d’un destructeur de documents professionnel sont nombreuses et toutes les entreprises sont concernées. Il n’est donc pas étonnant de voir une multitude de broyeuses sur le marché et il y en a d’ailleurs vraiment pour toutes les structures et tous les prix (plus d’infos ici).

Différents niveaux de sécurité, découpes et de confidentialité existent avec la norme DIN 66399 [1] et des niveaux sécurité allant de P1 (pour le niveau de sécurité le plus faible) jusqu’à P7 (pour le niveau de sécurité le plus élevé). Si vous êtes professionnels, utiliser un destructeur de documents est donc une très bonne habitude à prendre pour protéger votre entreprise, vos clients et vos projets d’entreprise.

SOURCES :

[1] plus d’infos sur la norme de sécurité DIN pour destructeur de documents professionnels : https://international.intimus.com/pub/media/catalog/category/DIN66399_Hompage_fr.pdf

Qu’est-ce que lean management en logistique ?

L’industrie utilise beaucoup le lean management comme outil de gestion pour améliorer l’efficacité de sa production industrielle. Concept japonais mis en application par Carlos Ghosn chez Renault Nissan. Le lean management demande une grande exigence lors de sa mise en place et son suivi, mais peut réellement changer la dynamique de production d’une industrie. Le lean management logistique est tout naturellement la continuité de ce concept appliqué aux problématiques de logistiques contemporaines. 

Read the rest of this page »

Quel types de bennes industrielles choisir pour son chantier BTP ?

L’utilisation de bennes industrielles est une solution courante sur de nombreux chantiers. C’est par ailleurs une solution assez pratique pour débarrasser les encombrants d’un projet industriel. Il existe différents types de bennes pour déchets et toutes n’ont pas le même usage. Voyons les types de caissons à prévoir et comment les utiliser. 

Read the rest of this page »

4 solutions innovantes pour améliorer la productivité dans un entrepôt logistique

Un entrepôt logistique efficient doit être pensé et optimisé pour gagner en temps, en productivité et en sécurité. Avec la croissance exponentielle du e-commerce et la forte demande qui en découle, cette optimisation nécessite plus que jamais l’emploi de nouvelles solutions innovantes. Ci-après, 4 solutions innovantes qui amélioreront la productivité de votre entrepôt logistique.

Read the rest of this page »