Marketing Industriel

now browsing by category

 

Réaliser un site web industriel : se poser les bonnes questions

Réaliser un site web pour une industrie n’est pas une mince affaire. Un projet de création ou refonte peut prendre plusieurs moi si celui-ci est mal agencé au départ. Il est alors essentiel de se poser les bonnes questions afin de faciliter le travail des équipes marketing. Le choix de la technologie utilisée est primordial, car c’est elle qui va fixer les méthodes de création du site. Faut-il choisir une solution open-source ou propriétaire ?

Hormis l’aspect purement esthétique du site, celui-ci doit être pensé pour vos visiteurs. Qu’attendent-t’ils d’un tel outil ? Comment vont-ils l’utiliser ? Vous l’aurez compris, de nombreuses questions vous attendent.

A quoi sert un site web pour une industrie ?

Au delà de l’aspect formel et de l’esthétique pure, le site web industriel doit pouvoir répondre à certains objectifs clés.

  • Amener du trafic ciblé dans le but d’informer votre future clientèle. Le monde de l’industrie est rempli de clients et de fournisseurs à la recherche d’informations. Publier des pages de contenus de bonne qualité autour de votre domaine est un excellent moyen de vous faire connaître auprès de nouveaux prospects.
  • Vendre des produits : il est tout à fait envisageable de créer un site e-commerce de vente de produits industriels. Nous l’avons vu pour les leasings de voiture ou les location de machines outils qui se commandent en ligne directement.

Comment choisir sa technologie web ?

La question peut sembler épineuse et doit être réfléchie en amont. Il existe différentes solutions pour créer un site web fonctionnel pour une industrie, mais toutes ne répondent pas aux même exigences.

Le monde des sites web est actuellement dominé par la technologie WordPress. Représentant plus de la moitié des sites web dans le monde, cette technologie est une valeur sûre pour qui souhaite créer un site internet rapidement et de bonne qualité.

WordPress : des bienfaits de l’open source

L’un des gros avantages de WordPress, c’est que c’est une technologie open source. On parle de technologie open source, lorsque les ressources de créations sont mises à disposition de tous pour créer un environnement personnalisé. Ainsi, nul besoin de réinventer la roue.

WordPress est constitué de blocs de contenus et autres plugins à assembler et à personnaliser.

A la manière d’un grand jeu de LEGO, WordPress est le numéro 1 mondial des sites web. Cependant, sa mise en place peut se révéler complexe pour les néophytes (surtout si vous n’avez pas le temps, ni les compétences). Le plus simple est encore de passer par une agence de création de sites web spécialiste de WordPress pour faire le job !

Technologie propriétaire : moins de résilience pour plus de séduction

Dans la grande majorité des cas, un site vitrine sera amplement suffisant et WordPress aussi, même pour les questions ou ergonomies les plus poussées. Sache qu’il existe d’autres techniques pour mettre en place des sites.

On parle alors de solutions et technologies propriétaires. Une technologie propriétaire signifie que le code source appartient à une entreprise (ex Microsoft).

Ce code diffère de WordPress et répond à des problématiques plus spécialisés (ex création de logiciels). Son pouvoir de séduction est assez grand, car les méga-corporations dépensent des sommes astronomiques pour mettre en avant leurs technologies. Les enjeux financiers sont bien entendus considérables..

Cela n’est pas sans poser de problèmes pour les PME industriels, surtout lorsque la « Big Corp » dernière décide de changer ou d’abandonner une technologie jugée obsolète..

Les grandes étapes pour créer un site web industrie

Communiquer et produire du (bon) contenu pour un site web industriel

Une fois ces premières questions résolues vient le moment de la stratégie web. Celle-ci intervient lorsqu’il faut créer du contenu pour remplir toutes ces pages, faire le choix d’une ergonomie, penser aux messages à diffuser.. bref communiquer !

On ne communique pas par hasard sur un site web. Chaque page doit avoir un intérêt propre. Vous pouvez par exemple

  • Présenter votre expertise, votre équipe, vos valeurs…
  • Lister vos produits et en expliquer le fonctionnement
  • Proposer du contenus bonus, comme une newsletter avec des conseils inédits
  • Parler des actualités du marché avec un blog.
  • Mettre en avant des initiatives ou des événements liés à votre entreprise

Ces techniques assez classiques vous permettront de communiquer sereinement sur internet. l’objectif étant de produire suffisamment de contenu pour créer de la valeur et attirer l’attention. En produisant un contenu de bonne facture, vous pouvez gagner des positions sur Internet et cela vous aidera à gagner des leads..

Vous n’arrivez pas à produire du contenu de qualité pour votre site web industriel ?

Contactez-nous !

Les leads B2B : le nerf de la guerre !

Communiquer aura comme objectif final l’acquisition de leads marketing. Un « lead » est ce que l’on peut appeler un contact client. L’acquisition des leads est primordiale sur un site web, car c’est ce qui va vous permettre de rentabiliser les coûts de fabrication et de maintenance de votre site.

Il existe plusieurs leviers pour générer des leads qualifiés. Voici quelques exemples qui fonctionneront en complément des actions indiquées précédemment  :

  • Ajouter des boutons de « Call to Actions » : ces techniques vous aideront à inciter au clic et à renvoyer les visiteurs vers votre page de contact. Les commerciaux pourront alors prendre le relai.
  • Création de pages de destination : beaucoup de gens pensent encore que l’on entre dans un site web depuis la Homepage.

    C’est évidemment une vision biaisée de l’acquisition de trafic. En effet, les points d’entrées d’un site web sont très nombreux et variés. Tout expert en référencement web vous le dira. C’est dans cet optique qu’il est avantageux de créer plusieurs points d’entrées pour un site web.

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair autour de la création de sites web pour industrie. Si toutefois, il vous reste des doutes ou si vous avez des commentaires, n’hésitez pas à nous les formuler ci-dessous ou via notre formulaire de contact.

SOURCE IMAGES : Pexels.com

Le Chief Experience Officer a t-il sa place dans l’industrie ?

Selon une étude menée par Smart Tribune [1], spécialiste des solutions à destination des services clientèle, 97 % des consommateurs considèrent que la qualité du service client est primordiale dans le choix d’une marque. Un chiffre, parmi d’autres, qui montre à quel point le secteur du CRM (gestion de la relation client) a évolué ces dernières années et est devenu un pôle stratégique de la réussite des entreprises. C’est d’autant plus vrai dans le monde de l’industrie où la qualité des relations avec les clients est essentielle (coût de production élevé, innovation constante, concurrence).

C’est pour cette raison que de plus en plus de sociétés font appel à des directeurs de l’expérience client. Appelé aussi CXO ou Chief Experience Officer, ces experts, à mis chemin entre le commercial et la SAV sont les vrais porte-paroles du client au sein de l’entreprise. Mais en quoi consiste réellement le métier de ces experts de la communication ?

Les missions du directeur de l’expérience client

Le directeur expérience client, a pour rôle principal d’améliorer la perception qu’ont les clients et les prospects d’une grande marque. Un métier devenu essentiel avec l’explosion des nouveaux canaux de communication et qui se décline sous la forme de plusieurs missions dont les principales sont :

  • L’optimisation de l’UX (expérience client) de toutes les personnes en relation avec l’entreprise
  • La formation à la “culture client” de tous employés concernés
  • La gestion des plaintes et la mise en place d’actions d’amélioration de la satisfaction client
  • La quantification et l’analyse métrique de la valeur client sur le long terme
  • La garantie de la cohérence et de l’homogénéité de la politique d’UX au sein de l’entreprise

Un des objectifs ultime du CXO sera de fidéliser le client à long terme. Le domaine industriel s’y prête assez bien. Dans le cas d’une machine industrielle ou d’un serveur web, il est impératif d’avoir une expérience client irréprochable. Ce sont des produits qui nécessitent une expertise et un vrai investissement.

Les compétences du CXO

Comme beaucoup d’autres métiers nés récemment au sein des entreprises, le CXO se fait encore rare dans des secteurs comme l’industrie. Résultat, il est encore assez difficile de définir un profil type pour ce poste, d’autant plus qu’il s’articule autour de compétences diverses dans le management et le commerce comme :

  • La décision guidée par les données numériques (data-driven)
  • La connaissance approfondie des techniques de marketing et de digital marketing
  • La compréhension et la maîtrise du fonctionnement des plateformes d’avis et d’évaluation
  • La maîtrise d’outils comme le Net Promoter Score (NPS)
  • Une connaissance complète des besoins et des acteurs du marché concerné

Les qualités requises

La principale caractéristique de ce type de poste, c’est de cumuler les compétences dans des domaines très différents. La première qualité d’un CXO doit donc être la polyvalence. Mais ce n’est pas la seule, loin de là, qu’on lui demande.

Ce professionnel des relations avec les clients doit également avoir un esprit transversal. Cela signifie qu’il doit être en mesure de s’adapter à toutes les strates de clientèles présentes sur un marché donné.

De plus, comme il doit aussi bien travailler en équipe que s’adresser à un public extérieur, il est essentiel qu’il possède de bonnes compétences en diplomatie, en communication et en pédagogie pour que son message soit aussi bien suivi (et écouté !) en interne qu’en externe.

Enfin, il est essentiel que cet expert de l’optimisation technique et commerciale ait l’esprit cartésien, voir mathématique. En effet, l’analyse de données et la synthèse de résultats étant au cœur de son activité, il se doit d’être particulièrement rigoureux au quotidien.

Quelle est la formation nécessaire pour devenir CXO en industrie ?

Il n’existe pas de formation à proprement parler pour le poste de directeur de l’expérience client. Cependant, la plupart de ceux qui l’occupent sont passés par une école de commerce (type ESSEC) ou ont suivi une formation de communication et de marketing (type CELSA). Mais dans tous les cas, c’est avant tout l’expérience sur le terrain et les compétences qui sont associées à cette activité qui priment pour obtenir ce type de poste.

On ne devient pas CXO du jour au lendemain, et encore moins dans l’industrie. Il est important d’avoir plusieurs années d’expériences dans le domaine du CRM avant de poustuler. Cependant, il arrive que certaines PME recrutent des CXO junior par manque de moyens sur une période déterminée, afin de mieux comprendre leurs clients et faire évoluer leurs produits.

Salaires et Évolutions de carrière

Le métier de CXO est encore un plein développement. Mais, si la tendance actuelle se précise, il devrait devenir de plus en plus essentiel au sein des entreprises. C’est donc une carrière qui offre de belles perspectives d’évolution, en plus d’un salaire confortable qui peut aller de 40 000 euros à 150 000 euros net par an.

SOURCES

[1] Etud comportementale sur les CRM : relationclientmag.fr/Thematique/data-room-1252/Diaporamas/les-chiffres-cles-relation-client-327990/relation-client-multiplicite-canaux-327991.htm

Le monde de l’industrie a t-il besoin du SEO ?

Toute société “équipée” d’un site Web cherchera forcément des clients potentiels par le biais des moteurs de recherche (sinon à quoi bon avoir un site web ?). Cette affirmation est valable dans le secteur du marketing traditionnel comme dans le secteur industriel. En effet, chaque client s’informe avant d’acheter.

Read the rest of this page »