Industries : L’importance de la maintenance préventive

La maintenance industrielle est cruciale à tout au long du cycle de vie d’une machine de production. Son principe est simple : maintenir en bon état de fonctionnement une machine industrielle le plus longtemps possible. Cela comprend plusieurs actions aussi bien techniques, qu’administratives mais aussi managériales pour garder en bon état son parc de machine et optimiser la maintenance de son système de production le plus longtemps possible

Réparer plutôt que d’acheter à nouveau

Quand on connaît les coûts d’achats des équipements industriels, on comprend vite pourquoi il est important de soigner ses outils. En effet le taux d’investissement moyen est bien plus élevé dans l’industrie que dans n’importe quel autre domaine.

La maintenance des équipements est donc une nécessité qui permet d’optimiser ses investissement notamment via des outils comme le retrofit.

rapport de l’investissement machine industrielle en France

Le rétrofit de machine-outils : qu’est-ce que c’est ?

Toute maintenance de machines nécessitera des pièces de rechange. C’est une constante qu’il faut prévoir et cela s’appelle le rétrofit des machines outils.

Cela consiste à remplacer les éléments défectueux des machines ou de remplacer des éléments obsolètes par d’autres plus efficients ou plus sécurisés. Un rétrofit bien géré permet d’offrir une seconde vie à vos machines, à un coût moindre que celui qu’engendrerait un remplacement complet des machines-outils.

Les grands principes de la maintenance industrielle

La maintenance industrielle se base sur les quatre principes suivants : événements, méthodes, opérations et activités connexes. Ces principes répondent au besoin systémique lié au cycle de vie de la machine.

Ils permettent de catégoriser les grands besoins de toute machine industrielle et de mieux gérer sa maintenance, nous avons :

  • Evenements : les événements sont ce qui cause l’intervention de maintenance, cela peut être par exemple la survenue d’un incident ou d’une défaillance.
  • Méthodes : Les méthodes font référence aux types de maintenance (préventive, corrective, préventive conditionnelle ou systématique…).
  • Opérations : Les opérations, qui sont le 3e aspect de la maintenance, font référence aux actions menées. Cela peut être le contrôle, la réparation ou autre.
  • Activités connexes : Enfin, les activités connexes sont les actions qui sont en lien avec la maintenance de manière indirecte (sécurité ou comptabilité par exemple).

Les types de maintenance industrielle

Il existe plusieurs façons d‘organiser sa maintenance industrielle. En effet, le choix d’un type de maintenance est assez complexe et doit prendre en compte les coûts inhérents liés à la maintenance elle-même mais aussi les coûts liés à l’éventuelle perte de production que cela peut générer.

maintenance corrective Palliative

Une maintenance corrective palliative a pour but de prendre en charge une défaillance totale ou partielle pour y réaliser une réparation ponctuelle. Elle est appliquée lorsque le coût de l’arrêt de la production industrielle ne peut-être envisagé. Ce type de maintenance ne permet pas de résoudre complètement le problèmes, mais peut sauver la production.

maintenance préventive

La maintenance préventive permet de de prévenir la potentielle de défaillances avec toutes les conséquences néfastes que cela peut engendrer. C’est un principe à appliquer sur les entreprises qui ne disposent que de peu de stocks ou d’espace de stockage pour leurs produits.

Exemple d’entreprise à maintenance préventive : toute entreprise qui opère dans le juste à temps de sa production ou dont les produits doivent être vendus et renouvelé en permanence.

Maintenance systématique

La maintenance systématique se prévoit selon un planning établi à l’avance, avec une périodicité de vérification fixée en fonction du temps, du nombre de cycles d’un appareil ou de tout autre paramètre pertinent.

La maintenance qui est réalisée de manière systématique est nécessaire pour les appareils qui peuvent être à l’origine d’accidents graves (appareils de levage, transports, industrie chimique…).

Maintenance conditionnelle

Une maintenance est conditionnelle se déclenche quand un événement spécifique survient. Ce type de maintenance requiert des mesures et des analyses en temps réel sur le matériel qui doit être surveillé et sur certains de ses paramètres (niveau d’eau, d’huile, température, pression…).

La maintenance conditionnelle est une bonne approche pour éviter les pannes accidentelles sur vos appareils. Elle peut être mise en place en complément d’autres cycles de maintenance.

maintenance curative

La maintenance curative est nécessaire lorsqu’une panne survient et qu’un dépannage urgent est nécessaire afin d’opérer un diagnostic et de réparer la panne.

Contrairement à la maintenance corrective palliative, qui consiste à réparer temporairement un équipement, la maintenance curative s’applique lorsqu’une machine ou une installation est tombée en panne et ne peut être réparée. Dans ce cas, il est nécessaire de remplacer l’équipement partiellement ou dans sa totalité. Parfois, cette maintenance a lieu après une maintenance préventive ou corrective.

Dans l’industrie, d’une valve bloquée par la corrosion ou déformée par un choc peut par exemple empêcher une machine de continuer à fonctionner correctement. Elle devra être remplacée afin de rétablir un fonctionnement correct de la machine.

La maintenance dite “curative” peut donc être considérée comme la réparation la plus urgente, d’un équipement défectueux ou endommagé. Une telle intervention peut être très coûteuse et il est primordial de miser sur la maintenance en amont, préventive.  n’en pas douter les types de maintenance sont complémentaires.

Exemple d’entreprise à maintenance curative : Une entreprise qui dispose de nombreux articles en stocks peut se permettre d’arrêter sa production le temps de réparer sa machine outils. Typiquement, la maintenance curative peut s’appliquer aux industries qui travaillent avec une saisonnalité forte (ex secteur de la pêche)

l’importance maintenance industrielle (source : unsplash)

Coût de maintenance industrielle

Assez difficile à budgétiser, prévoir la meilleure approche possible est cependant un impératif. Il faut pur cela décortiquer chaque process avant de choisir le type de maintenance industrielle à prévoir. De plus cela engendrera des coûts humains et une restructuration potentielle des équipes et des process.

N’oubliez pas le rétrofit machine outils pour économiser des coûts de maintenance industrielle

Faire appel à une entreprise de maintenance industrielle vous permet de vous assurer que la maintenance est réalisée dans les règles et vous permet de mieux gérer vos process et vos coûts en réalisant un planning de suivi de la maintenance. HD Automatisme est une société de maintenance industrielle, distributeur agréé Fagor et Yaskawa.

Avantages de la maintenance préventive

La maintenance réalisée de manière préventive est essentielle. Elle permet de mieux éviter les défaillance et de mieux se préparer à ces événements indésirables lorsqu’ils surviennent, ce qui permet notamment de mieux gérer les coûts industriels. Elle est planifiée et peut être soit systématique soit conditionnelle.

Elle cherche à rallonger la durée de vie des outils, des équipements et des machines industrielles, qui peuvent coûter très cher lorsqu’il faut les réparer en urgence ou les remplacer.

Une maintenance préventive bien orchestrée permet d’anticiper et d’éviter les arrêts intempestifs des machines et offrira de meilleures conditions de travail aux ingénieurs.  Un parc industriel en bonne santé permet également de prévenir les accidents industriels, d’où son importance indéniable.

Exemple de maintenance pneumatique industrie RÉUSSIE CHEZ Renault Michelin

Renault Michelin est devenu un exemple en matière de maintenance préventive dans sa façon de s’adapter au marché du pneu pour poids lourds. En effet, ils ont décidés  de passer de la vente de de pneus poids lourds à leurs locations et à leurs entretien.

Ce faisant, ils ont diminué par trois fois leur consommation de matière première en augmentant leurs marges !

L’offre s’est avérée plus convaincante pour le clients qui n’avaient plus à gérer tout un tas de contraintes relatives à l’usure, à l’installation des pneus ou même au gonflage. Cette innovation radicale à permis au géant de l’automobile d’augmenter sa part de marché en Europe de 50% (source : L’économie Symbiotique : isabelle DELANNOY)

source graphique : https://www.la-fabrique.fr/fr/chiffre-cle/297/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *