Comment se porte le marché des voitures neuves en France ?

voiture en France

Le marché de la production automobile est l’un des secteurs les plus prospères. En constante évolution depuis 2014, mais qu’en est-il de ces derniers mois ?

Les commandes d’immatriculation de voitures particulières (VP) et véhicules utilitaires légers (VUL).

Selon le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles (CCFA), les commandes d’immatriculation de VP et VUL étaient nettement en hausse début 2018. Plus d’1,429 millions de demandes ont étaient recensés, soit une augmentation de 5,9% par rapport au début d’année 2017.

La voiture la plus vendue en France en 2018 est : la Renault Clio IV, 123 658 immatriculations ont été enregistrés. Elle est suivie de près par la Peugeot 208, qui a été immatriculé 102 395 fois en 2018.

Deux marques françaises en tête des ventes de voitures neuves dans l’hexagone, d’ailleurs les marques françaises ont enregistrés un gros chiffre de vente cette année. Renault, Peugeot et Citröen sont les marques pour lesquelles le plus de demande d’immatriculation ont été formulé lors de l’exercice 2018 : 406 222 Renault ont été immatriculés, 389 518 pour Peugeot et 213 844 pour Citroën. Elles représentent 53,5% de parts de marché en France.

Une légère baisse s’est faite ressentir en cette fin d’année

Nouvelles normes d’homologations environnementales.

Les nouvelles normes d’homologations européenne, dites World Harmonized Light Vehicle Test Procedure, (WLTP) mises en place depuis le 1er septembre 2018 a considérablement perturbé le marché automobile français. Tous les véhicules neufs immatriculés après le 1er septembre 2018 doivent se soumettre à des tests pour mesurer la consommation de carburant, ainsi que les émissions de CO2, de particules, et d’autres rejets de produits nocifs

D’après le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles c’est sans doute la mise en place de ces nouvelles normes qui a boosté les ventes de début d’année et plus particulièrement celles de juillet août. Causant aussi la baisse de celles de fin d’année…

production voiture france

 La crise des gilets jaunes

Autre fait marquant de cette fin d’année 2018 en France : Les manifestations des gilets jaunes. Depuis le 17 novembre dernier, les manifestants sont sortis tous les samedis (15 actes au total et ce n’est pas finis malgré la baisse de participant) afin de protester contre la hausse des taxes des carburants.

Bloquant ainsi les principaux axes routiers, les ronds-points dans les zones commerciales, … Leur objectif était de créer un ralentissement économique visant l’état. Ces mouvements ont causé une baisse de fréquentation dans les lieux accueillant du public, les magasins et les concessionnaires automobiles n’ont pas été épargnés.

Gilets jaunes : provoquant ainsi une baisse des demandes d’immatriculation que le CCFA a relevé dans ses baromètres de commande.

Quelles prévisions pour 2019 ?

Lors d’une conférence de presse, un porte-parole du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles a déclaré au mois de février « Nous restons prudents, nous pensons à un marché français qui pourrait être stabilisé ».

Les constructeurs automobiles doivent du coup répondre à ces nouvelles normes environnementales, qui sont beaucoup plus strictes, pour la construction de leurs nouveaux véhicules (cf : notre article sur le recyclage des pneus). Malgré le travail acharné des ingénieurs automobiles et avec la prolongation des manifestations des gilets jaune, le marché de l’automobile ne devrait pas augmenter en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *