La ministère des armée se dote de l’agence militaire de l’innovation

agence militaire innovation

La ministre française des Forces armées, Florence Parly, a annoncé le 28 août que la création de l’Agence pour l’innovation de la défense prendrait effet le 1er septembre. Elle a nommé M. Emmanuel Shiva, entrepreneur et officier de réserve, premier chef de cette nouvelle formation militaire qui agira au premier plan de la défense nationale indiquant : “M. Emmanuel Shiva est une voix reconnue et incarne ma vision: nous ouvrir à l’économie civile et préférer la soif d’oser à la peur de l’échec.

A quoi va servir l’agence militaire de l’innovation ?

Cette agence, placée sous la responsabilité de la Direction générale de l’armement (DGA), impliquera tous les acteurs du ministère d’ici la fin de 2018. Elle sera ouverte à l’économie civile et aux start-ups et sera tournée vers l’Europe.

Le principal objectif de cette agence militaire est celui de l’innovation technique et scientifique au profit de l’armée française. C’est un assez bonne nouvelle qui tranche avec les critiques affirmant que l’armée n’arrivait plus à innover depuis plusieurs années.

L’Armée française se rêve en incubateur d’innovation

Sorte de SARPA à la française, cette agence lancera et testera de nouveaux outils ainsi que de nouveaux modes d’intervention du ministère, notamment pour favoriser les expériences rapides.

Souhaitant affirmer son ouverture vers l’innovation et la société civile, L’agence militaire pour l’innovation souhaite vivement collaborer avec les entreprises et les industries françaises comme DASSAULT ce qui lui offrira certainement de nouvelles opportunités commerciales dans les prochaines années.

Son budget sera progressivement augmenté pour atteindre un milliard d’euros par an à partir de 2022.

Innover au plus vite

Lors de son discours aux universités d’été du MEDEF le 28 août à Jouy-en-Josas, Florence Parly a souligné que la loi de planification militaire 2019-2025 est la première loi de financement pluriannuelle depuis la fin de la guerre froide à afficher une croissance réelle . “Il relève le défi essentiel de l’innovation“, a déclaré la ministre Parly.

“Nous pouvons imaginer les avions de demain pilotés par Intelligence Artificielle “

Il est vrai que notre époque nous oblige à innover et ce gouvernement Macron l’a bien compris et souhaite tirer une leçon trait des échecs consécutifs des gouvernements précédents. Lancer l’esprit d’innovation en France est absolument indispensable pour arrêter de ne se tourner que vers la Chine ou les Etats-Unis lorsque l’on parle “innovation”

Collaborer avec les entreprises

Elle a également rappelé que la “Loi de Programmation Militaire” offre aux employés l’opportunité d’un plus grand engagement et que, par conséquent, la participation de toutes les entreprises est cruciale. Elle a appelé à la multiplication des conventions et des initiatives («tout le monde y gagnera») et a souligné l’importance des petites et moyennes entreprises aux côtés des grands groupes industriels.

Favoriser le duo économie/ défense

Florence Parly a déclaré que «tandis que l’économie soutient notre défense», la défense est également «l’un des poumons de notre économie, une incitation à la recherche, un moteur de l’innovation.

Le ministre a conclu en se félicitant que cette agence n’est plus un projet, qu’elle est devenue une réalité. L’objectif de ce genre de mesure est d’indiquer que la France est une terre d’innovation et que les entreprises y sont les bienvenues.

Loi programmation militaire

La ministre affirmera par ailleurs (ndlr : dans son discours) que la France est le pays qui donne à la recherche et à l’imagination toutes les possibilités de prospérer. Après la défait de Hulot, l’ensemble du gouvernement Macron semble mobilisé pour cette nouvelle mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *