Le vocabulaire de la révolution industrielle 4.0

Industrie - image de Paulo Guedes sur Flicker

Parler de l’avenir de l’industrie 4.0 n’a plus beaucoup de sens … Nous devons parler du présent de l’industrie. La plupart d’entre nous qui évoluons dans cet environnement ont intégré dans notre quotidien de nombreux concepts et fonctionnalités qui, il y a seulement quelques années, semblaient être de la «science-fiction» mais qui font aujourd’hui partie de notre travail quotidien.

Pour mieux comprendre la transformation numérique imminente dans laquelle nous nous trouvons, nous avons compilé un dictionnaire de base avec les concepts fondamentaux pour comprendre ce que signifie la quatrième révolution industrielle

Les clés de compréhension pour l’industrie de demain

API (interface de programmation d’application) : Interface de développement d’application qui établit la relation entre plusieurs applications pour permettre l’échange de données. La tendance est qu’ils deviennent une pièce fondamentale basée sur l’Intelligence Artificielle pour l’établissement de nouveaux modèles d’affaires et de nouvelles lignes de production.

Big Data Des ensembles de données tellement volumineux qu’ils ne peuvent pas être traités par les systèmes traditionnels, il est donc nécessaire de recourir à des outils spécifiques qui permettent leur manipulation, leur traitement et leur analyse intelligente. Ce nouveau réseau de collecte de données apporte des avancées importantes dans les processus de mesure et de contrôle de l’industrie.

Blockchain (Chaîne de blocs) : Au départ, il s’agissait d’une technologie utilisée pour la création de monnaies virtuelles, mais elle évolue vers une plate-forme alternative aux mécanismes centralisés actuels de transaction et de tenue de dossiers, favorisant ainsi l’interaction des entreprises sans intermédiaires dans les opérations. Une révolution authentique pour les entreprises immergées dans la transformation numérique.

blockchain

Chatbot : Système basé sur l’Intelligence Artificielle, l’Apprentissage Automatique et le Traitement du Langage Naturel qui permet d’établir des plateformes conversationnelles avec des robots comme si nous parlions aux humains. À l’avenir, cette technologie permettra aux entreprises d’offrir à l’utilisateur une expérience personnalisée et complète.

Cybersécurité : Les données sont devenues un outil fondamental pour les organisations, tant pour la gestion interne que pour le fonctionnement avec le marché. Aujourd’hui plus que jamais, l’information doit être protégée car elle est exposée à de multiples environnements. La cybersécurité définit tous les concepts qui régissent la sécurité en garantissant la sécurité de nos déplacements dans le réseau.

Cloud Computing : Bien que ce ne soit pas un concept nouveau, il a consolidé son existence. Gérer la quantité d’informations générées par les organisations et les utilisateurs n’est pas un stockage essentiel dans le cloud, un espace auquel l’ensemble de la communauté numérique a accès en temps réel, avec une capacité quasi illimitée pour stocker des informations et une opération qui favorise la connectivité et un modèle agile orienté vers la fourniture de services.

Twins numériques : C’est précisément cela: un jumeau virtuel identique de tout cet objet physique ou espace qui existe dans le système productif. Le jumeau numérique est obtenu après avoir extrait des informations de capteurs ou de mécanismes. Son principal potentiel est qu’il peut être utilisé pour améliorer la prise de décision au sein d’une entreprise. Les simulations deviennent pratiquement réalité, étant capables de détecter les échecs et les améliorations sans manipuler l’original et ajouter de la valeur au produit.

Event-Driven : Tous les processus intrinsèques à l’activité d’une organisation bénéficient également de l’application de toutes les technologies appliquées au marketing. Ainsi, les «événements d’affaires» sont également optimisés avec la transformation numérique, en comprenant par «événement» tout mouvement interne qui peut être observé numériquement, par exemple, un changement d’état dans un e-commerce, dans lequel l’utilisateur dirige le flux de programme.

Impression 3D : Un des piliers de la transformation de l’industrie et avec un potentiel de plus en plus élevé. L’impression 3D permet la fabrication et le développement de prototypes dont l’efficacité peut être testée et adaptée plus rapidement que jamais.

Intelligence artificielle (AI ou AI) : Véritable Buzzword de 2018 ; cette technologie est venue à rester et à s’appliquer à des secteurs qui ne l’auraient jamais envisagé. Ce sont des systèmes qui apprennent et s’adaptent de manière autonome à l’entreprise. Chaque fois que nous verrons plus d’applications qui font de l’utilisateur l’épicentre de l’ensemble du processus marketing, en donnant un service personnalisé en détail. L’intelligence artificielle appliquée à la production automatisera également les processus pour donner à l’organisation une plus grande valeur. De même, la prolifération de systèmes basés sur l’intelligence artificielle favorise l’incorporation dans les entreprises d’un autre type de profil de travailleurs plus qualifiés et formés, ce qui se produira tôt ou tard dans l’ensemble du réseau d’affaires.

Internet des objets (IoT) : Tout est connecté. C’est le but. La technologie intelligente qui relie toutes les zones productives, permet le suivi du processus, réduit les risques et prévoit des améliorations pour une production qui touchera la perfection. L’interconnexion numérique s’est déjà étendue à des domaines personnels, et pas seulement dans des environnements professionnels. Connecter les objets du quotidien aux gens a donné une nouvelle vie à beaucoup de ces objets. La relation homme-machine commence son changement en joignant les efforts pour tendre vers l’efficacité énergétique et la durabilité.

Nuage transversal (Edge computing) : Modèle basé sur le traitement de l’information et la compilation pour approcher les sources de cette information. Recherchez un modèle productif non centralisé. On pourrait parler d’un modèle dans lequel les êtres humains interagissent avec le monde numérique.

Réalité Virtuelle (VR) et Réalité Augmentée (AR) : En réalité, la tendance est de combiner des expériences réelles et virtuelles. Générer une expérience immersive qui permet d’examiner des scénarios réels dans lesquels simuler des aspects de la productivité qui doivent être analysés. Bien que de nos jours la réalité virtuelle et la réalité augmentée soient associées à une industrie des loisirs telle que les jeux vidéo, les applications seront étendues à des environnements de productivité plus traditionnels.

Usines intelligentes (usines intelligentes) : La robotique et l’automatisation seront les axes qui définiront les usines du futur, des usines dans lesquelles tout sera connecté à travers l’internet des objets et qui permettront une optimisation de la production et une réduction des risques. Bref, la production sera de plus en plus perfectionnée.

Wearables : Dispositifs électroniques incorporés dans une partie du corps, sous la forme d’un vêtement ou d’un accessoire. Ce sont les outils numériques qui exploitent le potentiel de l’Internet des objets en convertissant des éléments physiques en informations numériques en vue d’un traitement ultérieur. L’élément manquant pour fermer le cycle de la production parfaite dans une industrie 4.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *